Programme R-PETO[S]

R-PETO[S] pour Recherche et Protection d'Espèces Transfrontalières - Observer et Sensibiliser. L’acronyme est un clin d’œil au terme « herpétologie », domaine de la biologie dédié à l’étude des reptiles et amphibiens.

Triton crêté © Kikkerdirk

Sonneur à ventre jaune © Colin Pellerin

Vipère péliade © Pierre Cheveau

Le saviez-vous ? En Franche-Comté, 1 espèce de reptile sur 4 et 1 espèce d’amphibien sur 3 sont menacées d’extinction !

 

De par leur faible mobilité et leurs domaines vitaux restreints, ces animaux sont souvent parmi les premières victimes de l’emprise croissante des activités humaines sur les milieux naturels.  

 

Développé par la LPO Bourgogne-Franche-Comté (BFC), le programme R-PETO[S]* vise à améliorer la prise en considération des amphibiens et des reptiles sur le massif jurassien. Le secteur géographique du projet s’étend sur les départements du Jura, du Doubs et du Territoire de Belfort sur une bande de 20 km, le long de la frontière franco-suisse. Ce périmètre d’études et d’actions a été retenu comme prioritaire car il comporte de nombreux enjeux, liés notamment à la forte pression des projets d’aménagements et à la présence d’habitats naturels relativement préservés. 

 

Ce programme, inédit en Franche-Comté, se décline en 3 axes :  

Connaissance
Sensibilisation
Plan d'action

Identifier les enjeux de conservation des espèces et de leurs habitats par l’amélioration et le partage de connaissances, d’expertises et de savoir-faire : mise en place d’inventaires et suivis, identification des points noirs d’écrasement d’amphibiens, détection des maladies, suivi des espèces exotiques, etc.

Accompagner le grand public et les acteurs socio-économiques vers une meilleure prise en compte des amphibiens et des reptiles au sein de leurs activités : formations, sensibilisations, animations, accompagnements de projets, etc. 

Mettre en œuvre des actions de conservation en faveur des espèces et de leurs habitats : mise en place et accompagnement de projets locaux de conservation, actions amphibiens-routes, lutte contre les maladies émergentes, préservation de corridors écologiques pour favoriser la circulation des espèces, etc. 

Identification des points noirs d'écrasement © Hugo Barré-Chaubet

Mieux connaître pour mieux protéger 

Au total, pas moins de 17 espèces menacées ont été identifiées et retenues pour le projet : le Triton ponctué, le Triton crêté, la Vipère péliade, la Vipère aspic, la Coronelle lisse, la Couleuvre vipérine, la Salamandre tachetée, la Rainette arboricole, la Grenouille de Lessona, la Grenouille agile, la Grenouille des Champs, le Sonneur à ventre jaune, l’Alyte accoucheur, le Crapaud vert, le Crapaud calamite, le Lézard à deux raies et le Lézard vivipare !  

Souvent victimes d’une image négative et de représentations fausses, ces reptiles et amphibiens du massif jurassien demeurent des espèces méconnues du grand public et des acteurs économiques. Le programme R-PETO[S] vise à mieux connaître et faire connaître ces espèces, leurs habitats et les enjeux associés pour une meilleure prise en compte dans nos activités quotidiennes, qui, aujourd’hui, impactent fortement les populations de ces animaux. 
À la fois prédateurs et proies, les amphibiens et reptiles sont des maillons indispensables des chaînes alimentaires et des écosystèmes naturels. La conservation à long terme de leurs populations est un enjeu majeur, dans nos pays qui subissent la pression d’un aménagement et d’une utilisation du territoire et de ses ressources de plus en plus vaste. Hélas, ces menaces concernent souvent les paysages reculés, notamment d’altitude, où l’aire de répartition très réduite de certaines espèces les place en situation de grande vulnérabilité. 
 

Un plan d’actions qui a débuté dès fin 2021 
Plusieurs actions concrètes de conservation ont déjà été engagées dans le cadre du programme, comme la création d’une mare pour le triton crêté à Côteaux du Lizon dans le Jura (39), en partenariat avec le Parc naturel régional (PNR) du Haut-Jura. Dans le Doubs (25), c’est à Le Bélieu qu’un dispositif bénévole de franchissement routier a pris vie pour permettre aux amphibiens de regagner leurs sites de reproduction sans risques d’écrasements, cette fois-ci en partenariat avec le PNR du Doubs Horloger. Depuis le mois de février, bénévoles et salariés de la LPO Bourgogne-Franche-Comté participent également à prospecter, de nuit, des tronçons routiers du massif jurassien, pour identifier les points-noirs d’écrasements d’amphibiens. L’objectif final est de pouvoir mettre en place de futures actions de protection sur les secteurs où les enjeux sont les plus forts. 

 

Rejoignez le programme R-PETO[S] 
Le développement des connaissances est un préalable indispensable à ce projet ! La LPO Bourgogne-Franche-Comté invite les habitants et acteurs du territoire à participer au programme en partageant leurs observations de reptiles et amphibiens. Pour cela, vous pouvez nous transmettre ces données via la base de données naturalistes www.faunefrance.org ou via l’application mobile NaturaList. 

 

Téléchargez ici notre guide pour l’inventaire des amphibiens et reptiles, en Franche-Comté

 

 

Ils financent le projet 
Un grand merci à nos partenaires, grâce à qui ce projet d’envergure a pu prendre vie :